en

fr

+ Index

2014–15

L'essence des choses

de

Compositions typographiques et interprétation du recueil de poèmes „Parti pris des choses“ de l’auteur français Francis Ponge.

Ponge crée une cosmologie à partir de mots. Il s’intéresse à l’utilité première du langage, soit un vecteur de contenu préfabriqué et de message direct. Sa révolution linguistique rompe la structure verbale et la divise en
un ensemble de significations, qui, d’abord, contourne l’objet, puis lui accorde une multitude d’approches, pour finalement le transformer entièrement.

Les choses les plus simples, les objets les moins invocateurs d’idées préconçues — l’huitre ou le savon par exemple — Francis Ponge souhaite les représenter avec des mots et ainsi signifier leur sens propre.

Ce travail tâche de comprendre l’approche des choses faite par Francis Ponge. La transcription typographique tend à souligner les moyens linguistiques de l’écrivain et à procurer aux mots une nouvelle dimension.

L’élaboration du travail nécessitait une analyse détaillée de l’œuvre. Les textes devaient pouvoir se déployer d’une façon nouvelle. Les compositions typographiques transcendent ses textes. Elles rendent perceptible l’intention de l’auteur de raviver les choses à l’aide d’une sélection de mots précis.
En d’autres mots, elles mettent en valeur ses mots et leurs fondements. Sons, allitérations, combinaisons de thermes deviennent alors visibles.

 

 

 

Conception et mise en page par Carla Theurer.

235 x 320 mm / 112 pages. Hiver 2014–2015.

Compositions typographiques et interprétation du recueil de po-èmes « Parti pris des choses » de l’auteur français Francis Ponge.

Ponge crée une cosmologie à partir de mots. Il s’intéresse
à l’utilité première du langage, soit un vecteur de contenu préfabriqué et de message direct. Sa révolution linguistique rompe la structure verbale et la divise en un ensemble de significations, qui, d’abord, contourne l’objet, puis lui accorde une multitude d’approches, pour finalement le transformer entièrement.

Les choses les plus simples, les objets les moins invocateurs d’idées préconçues — l’huitre ou le savon par exemple — Francis Ponge souhaite les représenter avec des mots et ainsi signifier leur sens propre.

Ce travail tâche de comprendre l’approche des choses faite par Francis Ponge. La transcription typographique tend à souligner les moyens linguistiques de l’écrivain et à procurer aux mots une nouvelle dimension.

L’élaboration du travail nécessitait une analyse détaillée
de l’œuvre. Les textes devaient pouvoir se déployer d’une façon nouvelle. Les compositions typographiques transcendent ses textes. Elles rendent perceptible l’intention de l’auteur de raviver les choses à l’aide d’une sélection de mots précis. En d’autres mots, elles mettent en valeur ses mots et leurs fondements. Sons, allitérations, combinaisons de thermes deviennent alors visibles.

 

 

Conception et mise en page par Carla Theurer.

235 x 320 mm / 112 pages. Hiver 2014–2015.

Index

@